20 octobre 2017

Les salariés de Paimboeuf mobilisés pour un nouveau projet industriel

L’année 2017 marque une nouvelle étape dans le développement industriel du site de Paimboeuf de la BU Combustible. Sa capacité de production de tubes en zirconium sera portée à 10 000 keq/an (kilomètres équivalents) pour l’industrie nucléaire d’ici 2020 versus 7 000 aujourd’hui, soit une augmentation de 30 %.

Cette initiative portée par le Plan Stratégique d’AREVA NP, vise à produire davantage dans les usines françaises pour faire face à la demande des clients. Elle permettra également au site de créer 62 emplois CDI d’ici 2019 sur l’ensemble de ses métiers : production, maintenance, méthodes, gestion des flux, QSSE… De nombreuses opportunités sont d’ores et déjà à saisir (voir paragraphe sur les recrutements en cours).

Ce projet collectif a été co-construit avec :

  • les organisations syndicales dans le cadre d’un dialogue social qui a abouti à la signature d’un accord majoritaire le 22 septembre dernier,
  • les salariés qui ont contribué au travers de groupes de travail à la recherche des solutions les plus pertinentes en vue de son déploiement.

Il s’articulera autour de trois leviers:

  • Le progrès continu et la performance dans l’exécution, pour optimiser les flux et les procédés de fabrication existants, en s’appuyant sur le programme d’excellence opérationnelle, pour gagner en capacité de production ;
  • Le lancement d’investissements significatifs : 18 millions d’euros sur la période 2017-2021 dont plus de 5 millions d’euros d’ores et déjà débloqués pour des projets techniques de dégoulotage* de l’usine et de fiabilisation des procédés, afin de gagner en sécurité, qualité et capacité technique. De nouvelles infrastructures comme des vestiaires, un réfectoire et un espace d’accueil seront également construites ;
  • La mise en place d’équipes de production le week-end pour accompagner l’augmentation de la charge.

Pour faciliter la montée en compétence des nouveaux arrivants, les process d’accueil, d’intégration et de transmission des savoirs techniques sont renforcés. Ce sont des facteurs clé de succès pour maintenir l’expertise du site.

Pour Emmanuel Bertran de Balanda, Directeur du site AREVA NP Paimboeuf, « L’augmentation des capacités de production, la création d’emplois et l’investissement conséquent, ancrent et pérennisent l’usine de Paimboeuf. Ils font de ce site un acteur clé de la stratégie industrielle de l’entreprise, de la filière nucléaire et du bassin économique local. Ce projet est à la fois industriel et collectif. C’est un projet d’avenir, dont nous pouvons tous être fiers.»

* Dégoulotage : développement technique d’un équipement, afin d’augmenter sa capacité technique de production

En savoir plus sur le site de Paimboeuf et les recrutements en cours

Fort d’une expérience de près de 40 ans, l’usine de Paimboeuf (Loire-Atlantique), produit des tubes et des barres en zirconium pour la constitution des assemblages combustibles. Ses collaborateurs concourent au quotidien à délivrer des produits sûrs et de qualité, faisant de cet établissement, un des premiers sites mondiaux de fabrication de tubes en zirconium. Une production record de 7 000 keq est visée en 2017.

Au regard de ses perspectives de charge, le site de Paimboeuf recrute régulièrement sur l’ensemble de ses métiers en Production (opérateur de production…), Maintenance (mécanique, électromécanique/instrumentation, méthodes maintenance), Méthodes et Contrôles (ingénieur/technicien méthodes et procédés, technicien CND, agent de laboratoire…), Qualité, HSE, Gestion des flux et planification de production.

Retrouvez les offres disponibles sur e-talent ou bien contactez Pierre-Olivier ALLAIN, Responsable Ressources Humaines et Communication du site.

  • Les activités de la BU Combustible à Paimboeuf

    Les activités industrielles du Zirconium sont réparties sur cinq sites de production en France : Jarrie (Isère), Ugine (Savoie), Montreuil-Juigné (Maine-et-Loire), Paimboeuf (Loire-Atlantique) et Rugles (Eure).

  • L’activité de l’établissement de Paimboeuf

    L’usine de Paimboeuf, étape ultime de la transformation du zirconium, reçoit des tubes ébauches du site de Montreuil-Juigné et les livre, après laminage, aux usines de fabrication de combustible nucléaire et aux clients externes.

    L’activité de l’usine de Paimboeuf s’articule autour de deux ateliers :

    • L’atelier laminage chimique thermique réalise les opérations de laminage des tubes et des barres qui sont ensuite traités chimiquement et thermiquement.
    • L’atelier finition contrôle laboratoire réalise les opérations de finition et de contrôle des tubes gaines, des tubes guides et des barres à bouchons.
  • Les principales étapes du procédé de fabrication

    Les opérations de transformation utilisées sur le site de Paimboeuf sont le laminage, les traitements chimiques et thermiques, les opérations de finition et de contrôle. Les traitements de surface nécessitent l’utilisation de produits chimiques tels que les acides fluorhydrique et nitrique.

  • Chiffres clés
    • Implantation : 1978
    • 330 collaborateurs fin 2016
    • Perspective de charge en 2017 : production de 7 000 km équivalent de tubes de zirconium, ce qui serait une première pour le site de Paimboeuf

En savoir plus

Le zirconium

Le zirconium est le matériau de référence des assemblages de combustible nucléaire pour les réacteurs à eau légère (REP et REB), du fait de sa transparence aux neutrons, de ses propriétés de tenue en température et de sa résistance à la corrosion.

Les alliages de zirconium sont utilisés pour élaborer les principaux composants mécaniques des assemblages de combustible nucléaire. Les tubes de gainage, une fois remplis avec les pastilles d’uranium et rendus étanches, constituent les crayons. Les tubes guides et les grilles, une fois assemblés, constituent la structure rigide de l’assemblage : le squelette.

Les tubes

  • Tubes gaines : tubes minces destinés à confiner les pastilles d’uranium et à permettre le transfert de chaleur vers l’eau du réacteur nucléaire.
  • Tubes guides : ils sont distincts des tubes gaines ayant une double finalité : constituer la structure de l’assemblage de combustible et permettre l’introduction dans les assemblages des grappes de contrôle pour réguler la réaction de fission.
  • Barres à bouchons : barres en zirconium destinées à être tronçonnées et usinées pour la fabrication de bouchons. Les bouchons sont ensuite soudés à chaque extrémité des tubes gaines remplis de pastilles d’uranium. L’ensemble, bouchons + tube + pastilles, forme alors le crayon de combustible.